1956 – La Chapelle-Largeau – Martyrologe de la paroisse

L’église de La Chapelle-Largeau abrite dans son entrée, devant les fonts baptismaux, un grand panneau de bois sculpté à l’effigie du Vendéen de Maxime Réal del Sarte, encadré de part et d’autre par le martyrologe de la paroisse.

La Chapelle-Largeau

Le Martyrologe de La Chapelle-Largeau, inauguré le 26 février 1956

La Chapelle-Largeau

Le Vendéen de M. Réal del Sarte reproduit sur le panneau central

 

Voici le Martyrologe de la paroisse de La Chapelle-Largeau :

– François BABARIT, 52 ans, mort de blessures reçues à Cholet.
– Pierre BABARIT, 40 ans, tué à Luçon en 1793.
– Jean BABIN, 25 ans, condamné à mort « séance tenante » le 31 décembre 1793.
– René BARON, 48 ans, disparu à La Châtaigneraie (présumé tué).
– René BESSON, 32 ans, tué à Luçon en 1793.
– CORNUAU, massacré à Bressuire.
– François COUTAND, 21 ans, disparu à Saumur (présumé tué).
– DESBARRES, tué à Cholet.
– DERAMBRE mère, noyée à Nantes.
– DERAMBRE fille, noyée à Nantes.
– Pierre FERCHAUD, 20 ans, disparu à La Châtaigneraie (présumé tué).
– Jean FIÈVRE, 30 ans (environ), tué à La Châtaigneraie.
– FIÈVRE frère, tué à Granville.
– FIÈVRE frère, tué à Dol.
– Marie FORTIN, 25 ans, massacrée, dit-on, à Angers.
– François FORTIN, tué à Luçon le 14 août 1793.
– Jean GABARD, tué à Luçon en 1793.
– Pierre GABARD, 45 ans, condamné à mort « séance tenante » le 6 janvier 1794.
– Marie GANTEREAU, épouse Louis JEANNEAU, 80 ans, massacrée à Pressoux.
– Jean GUÉRIN, 32 ans, disparu à Luçon (présumé tué).
– Mathurin GUESDON, 31 ans, condamné à mort « séance tenante » le 6 janvier 1794.
– GUILLEMARD, tué à Fontenay.
– GUITON père, massacré par les républicains.
– GUITON mère, massacrée par les républicains.
– Louis JANEAU, 48 ans, massacré.
– Louis JOUNET, 20 ans, disparu à Luçon (présumé tué).
– MAREFUI père, tué à Martigné-Briand.
– Michelle MAUPELIER, 32 ans, massacrée à la Burganderie.
– Pierre MOUCHARD, 47 ans, emmené par les ennemis (présumé tué).
– MERLE, fusillé à Saint-Laurent.
– Baptiste PICHARD, tué à La Châtaigneraie.
– François PICHARD, 37 ans, disparu à La Châtaignerie (présumé tué).
– Jacques POIBELEAU, 58 ans, massacré dans le bourg.
– RECOTILLON père, tué à Granville.
– RECOTILLON fils, tué outre-Loire.
– Pierre REMPILON, 30 ans, disparu à Luçon (présumé tué).
– Pierre RETAILLEAU, 50 ans, massacré à Cholet.
– Pierre RIGAUDEAU, 27 ans, condamné à mort « séance tenante » le 30 décembre 1793.
– SEREIN père, massacré à Châteaumur.
– Jean TALON, 35 ans, tué, croit-on, à Bressuire.
– Jean VION, tué au Moulin-au-Chèvres en 1793.

Autres informations

Date commémoration Revue du S. V. n° Type de Monument Commune
26 février 1956 Panneau de bois Mauléon

Carte et accès

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.