Un escape game au Logis de la Chabotterie

Avec la réouverture du Logis de la Chabotterie aujourd’hui, une nouvelle activité est proposée aux visiteurs : un escape game, qui leur propose de partir en quête le trésor du général Charette.

« L’action se passe quelques jours après l’annonce de l’exécution du général Charette (29 mars 1796). Les joueurs apprennent par l’intermédiaire de Grégoire, garde républicain qui les accueille au début du jeu, que Charette a laissé quelque chose à leur attention dans les écuries où il a été enfermé seul quelques heures. Ils sont alors invités à entrer dans cette pièce pour résoudre les énigmes et y découvrir cet ultime secret » (Le Journal du Pays yonnais). Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

3 février 2019 : Messe en mémoire des Martyrs d’Avrillé

Comme chaque année, le premier dimanche de février, une messe sera célébrée dimanche prochain en la chapelle Saint-Louis des Martyrs d’Avrillé, près d’Angers, à la mémoire des milliers de victimes exécutées en ces lieux sous la Terreur. 

Scène des fusillades d’Avrillé au début de l’année 1794 (vitrail de la chapelle du Champ des Martyrs d’Avrillé)

Du 12 janvier au 16 avril 1794, entre deux et trois mille personnes, dont un grand nombre de femmes, la plupart originaires des Mauges, ont été fusillées à Avrillé, aux portes d’Angers, dans l’enclos de l’ancien prieuré de la Haie-aux-Bonshommes. Parmi ces victimes exécutées en haine de la foi, 99 ont été béatifiées par le Pape Jean-Paul II le 19 février 1984 : 7 prêtres, 6 religieuses et 86 laïcs. La plus jeune avait 23 ans, la plus âgée 73 ans. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Vidéo de la réunion de la Section de Paris-Ile-de-France à Picpus

Plusieurs membres de la Troupe des Cœurs de Chouans étaient présents samedi à la réunion de la Section de Paris-Ile-de-France à Picpus. Nous leur devons cette vidéo souvenir : 

 

Publié dans Vie de l'Association | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Vœux du Président du Souvenir Vendéen

Olivier du Boucheron à la cérémonie au cimetière de Picpus, à Paris, le 12 janvier 2019 (photo Franck Camus)

Le souvenir que je garderai de cette année qui s’achève est celui d’amitiés simples mais partagées et profondes. Cette mémoire rebondit entre les images des cérémonies où le recueillement est synonyme de respect collectif pour le poids de l’histoire, les images des repas pris en commun lors des sorties où le temps est toujours trop compté, les images des rencontres avec les responsables religieux ou municipaux dont nous sollicitons l’écoute attentive pour nos projets, les images des bénévoles – souvent les mêmes – qui donnent tant pour la bonne marche de notre association, etc.

Je formule le vœu que l’année qui s’ouvre apporte à chacun d’entre vous la satisfaction de ses souhaits, du bonheur, des joies et si nécessaire du courage dans les épreuves. Le Souvenir Vendéen poursuivra son action avec calme et certitude dans cet esprit de résilience qui caractérise si bien les Vendéens.

Olivier du Boucheron
Président du Souvenir Vendéen

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

La croix du Souvenir Vendéen en forêt de Princé

Principal massif forestier du Pays de Retz, Princé servit de refuge pour les habitants des paroisses voisines pendant les Guerres de Vendée, comme nous l’avons vu ici. Ce fut aussi un ossuaire, tant les soldats républicains y ont massacré de ces malheureux au plus fort de la Terreur. Une croix fut érigée par le Souvenir Vendéen en 1962, à la mémoire des quelque 2.000 personnes qui périrent ainsi dans cette forêt.

La croix du Souvenir Vendéen en forêt de Princé

La journée au cours de laquelle cette belle croix de granit fut inaugurée eut lieu le dimanche 29 avril 1962. Les organisateurs regrettèrent que le nombre de participants fût moindre que pour d’autres manifestations ailleurs en Vendée, alors que le Pays de Retz a tant contribué à l’insurrection de 1793.

« En dépit de cette pénible indifférence – un adversaire avec lequel nous avons souvent à nous mesurer – c’est pourtant une belle assistance qui, en cette claire matinée un peu “frisquette” de printemps, se trouve groupée au carrefour forestier de Pierre-Levée (1), devant notre belle croix de granit (…) Sur le large socle, cette inscription précisant l’objet de ce Mémorial : À la mémoire des quelque 2.000 personnes, la plupart anonymes, des paroisses avoisinantes, massacrées en cette forêt de Princé en haine de la foi – 1793-1796. » (2)

L’inscription sur le socle de la croix

Continuer la lecture

Publié dans Vie de l'Association | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Le calvaire de Buzon, souvenir d’un massacre de 1794 dans le Pays de Retz

Un îlot située en bordure des marais de l’Acheneau, non loin du village de Buzon, a servi de refuge aux habitants des environs quand les soldats républicains faisaient la chasse aux insurgés du Pays de Retz. L’endroit fut toutefois découvert par les Bleus qui y perpétrèrent un massacre de 400 personnes, le 12 février 1794, comme l’indique une plaque du Souvenir Vendéen placée sur un vieux calvaire.

Le calvaire de Buzon (commune de Rouans, en Loire-Atlantique) vu en direction du marais

Ce monument séculaire, détruit en 1794, fut relevé au XIXe siècle, mais tomba peu à peu dans l’oubli, ce que mentionne l’une des deux plaques posées à sa base. Il fut alors restauré en 1975 par Serge Paillard, et mis à l’honneur à l’occasion d’une grande journée du Souvenir Vendéen le dimanche 28 mai 1978. Ce jour-là fut dévoilée une seconde plaque portant l’inscription suivante : « À la mémoire des quatre cents vieillards, femmes et enfants massacrés sur l’île voisine le 12 février 1794, en haine de la Foi, Souvenir Vendéen (mai 1978) ». 

La plaque du Souvenir Vendéen sur la calvaire de Buzon

Continuer la lecture

Publié dans Vie de l'Association | Marqué avec , , | 2 commentaires

Les noms des Martyrs des Sables gravés dans la pierre

Le Souvenir Vendéen a mis en place dans l’église Notre-Dame-de-Bon-Port, au cœur des Sables-d’Olonne, deux grandes plaques portant les noms des prisonniers vendéens guillotinés ou fusillés en 1793, et ceux qui sont morts dans les prisons sablaises sous la Terreur. Ce monument de mémoire a été inauguré samedi devant une assistance nombreuse. 

La bénédiction du martyrologe des Sables par l’abbé Antoine Nouwavi

Il entre dans les missions originelles du Souvenir Vendéen de sortir de l’oubli les noms de ceux, jusqu’aux plus humbles, qui ont péri en haine de la foi : « Voyez quelle importance ont les monuments, les inscriptions, les vestiges lapidaires de tous les siècles dans l’historicité de l’Église ! peut-on lire dans le tout premier Bulletin de l’association, en juin 1933. Il faut penser que, sans eux, bien des détails, bien des noms de saints, bien des traditions infiniment vénérables ne se seraient pas perpétués jusqu’à nous. Il en serait de même des traditions vendéennes si elles n’étaient pas inscrites dans la pierre. Il faut que d’ici un certain nombre d’années, les lieux sacrés de la Vendée, les chemins, les carrefours, les paysages qui ont vu se dérouler les actes de nos martyrs soient marqués de la croix et du cœur vendéens. » 

Cette œuvre de mémoire – qui se poursuit sans discontinuer depuis 86 ans – vient de s’enrichir d’un nouveau martyrologe, impressionnant par ses dimensions et par la qualité de sa réalisation. Formé de quatre grandes plaques de pierre scellées dans le chœur, derrière le maître-autel, il égrène en deux listes les noms des prisonniers vendéens guillotinés ou fusillés aux Sables-d’Olonne en 1793, et ceux qui sont morts dans les prisons sablaises sous la Terreur. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec | Laisser un commentaire

Le Martyrologe des Sables-d’Olonne est posé

Le Martyrologe des Sables-d’Olonne que nous inaugurons samedi prochain, 1er décembre 2018, à 15h00, a été posé aujourd’hui dans l’église Notre-Dame-de-Bon-Port. Notre administrateur Grégoire Moreau, qui se consacre à cette entreprise depuis son origine, nous adresse quelques photos qu’il a prises : 

Publié dans Actualités | Marqué avec | Un commentaire

Le Martyrologe des Sables-d’Olonne : un travail soigné

Les plaques du Martyrologe des Sables-d’Olonne sont en cours de gravure. Ce travail est réalisé avec le plus grand soin par la société qui avait déjà réalisé celui de Saint-Amand-sur-Sèvre. En voici quelques photos : 

L’inauguration de ce martyrologe aura lieu le samedi 1er décembre 2018, à 15h00, à l’église Notre-Dame-de-Bon-Port, au centre de la vieille ville des Sables-d’Olonne. La cérémonie comprendra la bénédiction de ces deux plaques par M. l’abbé Antoine Nouwavi, administrateur de la paroisse, et une évocation historique des victimes de ces exécutions.  Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec | Laisser un commentaire

1er décembre 2018, hommage aux Vendéens morts aux Sables en 1793-1794

L’hebdomadaire Les Sables – Vendée Journal du 22 novembre 2018 a consacré un grand article à l’inauguration du martyrologe qui sera installé et inauguré le samedi prochain, 1er décembre 2018, dans l’église Notre-Dame-de-Bon-Port aux Sables-d’Olonne. Ces deux plaques de pierre feront apparaître les noms des 224 Vendéens morts aux  Sables-d’Olonne pendant la Révolution française.

Le dune des Sables-d’Olonne où était installée la guillotine qui correspond à l’emplacement actuel des Atlantes. (collections du Masc)

Qu’est-ce qu’un martyrologe ?

Il s’agit d’une liste de martyrs ou d’une liste de personnes qui ont souffert, qui sont mortes pour une cause.

Qu’est-ce que le Souvenir Vendéen ?

Il s’agit d’une association créée en 1932 par le docteur Charles Coubard. « Depuis cette époque, nous avons pour mission l’entretien de la mémoire vendéenne », annonce Olivier du Boucheron, président de l’association. Cela passe par différentes de choses comme des inaugurations de  plaques commémoratives, des martyrologes. Les membres de l’association étudient et recherchent également tous documents et traditions orales se rattachant à l’histoire de la Vendée militaire.

« Nous faisons suite à une longue période de silence sur les guerres de Vendée, explique le président. À l’issue de 1796, il y a eu presque 150 ans de silence face à un massacre continu. Puis, entre 1930 et 1980, on commence à beaucoup en reparler. Cela va susciter des recherches, des livres, etc. » Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec | Laisser un commentaire