Hommage aux victimes de la Révolution à La Flèche

Le journal Ouest-France a publié dans son édition sarthoise, le 7 avril dernier, un article illustré sur le rassemblement annuel de notre section La Flèche-Le Mans à la Croix des Vendéens (ou Croix de Malabry).

Publié dans Vie de l'Association | Marqué avec , | 2 commentaires

Vendée 1793-1794 : La réponse de Jacques Villemain

M. Jacques Villemain a pris connaissance de la recension de son ouvrage, Vendée 1793-1794. Crime de Guerre ? Crime contre l’humanité ? Génocide ? Une étude juridique, que notre adhérent Patrick Garreau a rédigée pour le Souvenir Vendéen. Il a souhaité revenir sur quelques éléments développés dans cette analyse. Voici sa réponse :

La longue et attentive recension que vous avez bien voulu consacrer à mon ouvrage et que je lis sur le site du Souvenir Vendéen appelle de ma part les observations suivantes : Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

« Les Guerres de Vendée pour les nuls » par Michel Chamard, plus qu’une semaine à attendre

Après le succès de librairie que fut La Vendée pour les nuls, récompensée par le Grand prix des Écrivains de Vendée en 2014, Michel Chamard annonce la sortie prochaine de son nouveau livre publié dans la même collection et spécialement dédié aux Guerres de Vendée.

Réservé en avant-première au public du Printemps du livre de Montaigu, où le Souvenir Vendéen sera présent les 8 et 9 avril 2017, le livre Les Guerres de Vendée pour les nuls (éditions First) figurera dans les rayonnages des librairies à partir du 13 avril. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec | Un commentaire

8 avril 2017 : Rassemblement à la Croix de Charette à Nantes

Le Souvenir Vendéen et le Cercle Charette se rassembleront à Nantes, le samedi 8 avril 2017, autour de la Croix de Charette, sur la place Viarme, en mémoire du général François Athanase Charette de La Contrie, fusillé à cet endroit il y a 221 ans.

Publié dans Vie de l'Association | Marqué avec , | Laisser un commentaire

25 mars, se souvenir des Guerres de Vendée en forêt de Vezins

Le journal Ouest-France a rendu compte du rassemblement organisé au cœur de la forêt de Vezins par le Souvenir Vendéen et l’association Yzernay Patrimoine, afin de commémorer le massacre perpétré le 25 mars 1794 par les soldats des Colonnes infernales à l’encontre des habitants réfugiés en ce lieu. Une conférence sur les Mémoires de guerre d’un paysan vendéen a complété cette manifestation historique.

Le Dr Baguenier Desormeaux lisant une prière à l’entrée de l’oratoire du Cimetière des Martyrs

Chaque année, le 25 mars est une date historique pour les habitants du bocage de la Vendée militaire, qui s’étendait alors jusqu’à la Loire en passant par les Mauges. Perpétré lors des Guerres de Vendée, le massacre de l’hôpital du général Stofflet (1 500 à 2 000 morts) dans la forêt de Vezins, reste gravé dans les mémoires. Continuer la lecture

Publié dans Vie de l'Association | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Vendée 1793-1794, une étude juridique de Jacques Villemain

Notre adhérent Patrick Garreau a rédigé pour la Revue du Souvenir Vendéen une brillante recension du livre de Jacques Villemain : Vendée 1793-1794. Crime de Guerre ? Crime contre l’humanité ? Génocide ? Une étude juridique. Cette longue analyse (également consultable ici) sera publiée dans le n°278 de la Revue.

[La Rédaction] Le nouveau livre de Jacques Villemain, Vendée 1793-1794, relance le débat autour de la qualification des crimes commis en Vendée sous la Terreur. L’originalité et la légitimité du propos tiennent à son approche juridique du génocide vendéen, jusqu’alors négligée dans les confrontations d’historiens.

Le Souvenir Vendéen a été précurseur dans ce domaine. En effet, dès 1974, un article du colonel de Villeneuve, aide de camp du général de Lattre, posait les bases de la démonstration du génocide vendéen dans un article publié dans la Revue n°109 (Comment en est-on arrivé au génocide vendéen ?). Le médecin général Adrien Carré s’empara du sujet en 1993, à l’époque du Bicentenaire, ce qui donna lieu à une vigoureuse passe d’armes avec Jean-Clément Martin dans les Revues n°184 et 186 (La guerre du génocide, histoire d’un mot). L’article de Louis Fruchard publié en 1999 dans la Revue n°207 (Le génocide de la Vendée : modèle universel ?) en exposa à son tour l’argumentaire avec beaucoup de clarté et de précision, limitant l’emploi du terme de génocide – comme le fait Jacques Villemain – à la période postérieure au désastre de Savenay et couvrant une partie de l’année 1794.

Si la recherche historique a progressé depuis lors, mettant en lumière de manière accrue l’ampleur des massacres perpétrés en Vendée, le droit a lui aussi évolué depuis une vingtaine d’années : à partir des textes établis en 1948, la définition du génocide s’est ainsi étendue, notamment après 1990 et sous l’influence du droit anglo-saxon, au point de reposer aujourd’hui davantage sur la jurisprudence que sur la loi originelle. C’est là l’intérêt majeur de l’analyse de Jacques Villemain.


[Article de Patrick Garreau]

INTRODUCTION

Il y a petite trentaine d’année, les commémorations du bicentenaire de la Révolution française ont relancé les études historiques sur cette période de notre histoire, si dramatique que certains ont préféré n’en voir que les années 1789-1792 et passer sous silence celles de 1793-1794 : celles de « la Terreur » dans notre mémoire collective. La guerre de Vendée (1) redevint l’un des centres d’intérêt des historiens qui, depuis, n’ont cessé de se diviser sur ce sujet. Encore aujourd’hui des associations influentes de « Robespierristes » et thuriféraires de la Révolution justifient la répression exercée en Vendée militaire et récusent toute forme de « crime contre l’humanité » et de « génocide » (2). De leur côté, les défenseurs de la mémoire vendéenne se rallièrent plus ou moins à Reynald Secher et à son affirmation passionnée du génocide vendéen de 1793 à 1796. Cependant, les démonstrations de cet auteur contribuèrent aussi à montrer qu’il procédait par « argument d’autorité ». En 2013, avec son livre qui est maintenant une référence incontournable, Vendée, les archives de l’extermination, Alain Gérard, à partir d’archives presque toutes républicaines, montra bien à la fois l’ampleur et la barbarie des crimes commis ; mais, convaincu que la mission et le « métier » de l’historien et du juriste ne sont pas les mêmes, il expliqua les textes, les événements, leur contexte mais ne voulut pas les qualifier pénalement.

Au fond, la situation était bloquée parce que nous, les défenseurs de la mémoire vendéenne, faisions l’erreur de toujours demander aux historiens de « dire le droit » ; nous ne songions pas à nous saisir du dossier historique et à nous tourner vers le procureur d’une cour pénale internationale pour lui demander : « Et vous, comment qualifieriez-vous ces crimes au plan pénal ? » À cette question, jamais posée à notre connaissance, Jacques Villemain apporte des réponses juridiques argumentées et nous pensons vraiment que son travail est un « livre événement ». Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec | Laisser un commentaire

Restauration de la première plaque du Souvenir Vendéen

C’est au château de la Pénissère-la-Court, en La Bernardière, que fut inaugurée, sur le porche d’entrée, la première plaque commémorative de l’association du Souvenir Vendéen, le dimanche 30 octobre 1932. Défraîchie par le temps, elle a été restaurée le 24 février dernier, ses lettres entièrement redorées et son cœur vendéen souligné de rouge. 

La plaque restaurée de la Pénissière

Cet acte de naissance du Souvenir Vendéen eut lieu un siècle après le dernier combat de la dernière guerre de Vendée. Le 6 juin 1832, un petit groupe de Vendéens fidèles à la duchesse de Berry, barricadés dans les murs de la Pénissière, avait héroïquement supporté le siège d’une troupe de soldats philippistes trente fois plus nombreuse, qui ne vint à bout de leur résistance qu’au prix de lourdes pertes. Cette affaire de la Pénissière fut qualifiée de Fort Alamo ou de Camerone de la Vendée. Le témoignage d’Athanase Gautret, présent à ce dernier combat, a été retranscrit ici. Continuer la lecture

Publié dans Vie de l'Association | Marqué avec , | Un commentaire

25-26 mars : Le Souvenir Vendéen à la Biennale généalogique de Vertou (44)

L’Association Sociale et Solidaire pour le Patrimoine Vertavien accueillera, le samedi 25 et le dimanche 26 mars 2017, plus de 70 exposants pour parler de patrimoine, de généalogie et de vieux papiers. Le Souvenir Vendéen sera présent une fois encore à cette Biennale généalogique de Vertou, Ciel ! Nos « ayeux ».

  • De 10h00 à 18h00, dans la salle Sèvre et Maine, à Vertou (près de Nantes)
  • Entrée gratuite
Publié dans Actualités | Marqué avec | Laisser un commentaire

18 mars 2017 : Conférences sur les Guerres de Vendée à Cholet

Deux conférences sont proposées par la Société des Sciences, Lettres et Arts de Cholet en partenariat avec le Souvenir Vendéen, le samedi 18 mars 2017, à partir de 14h00, dans la salle Araya de l’Hôtel de Ville de Cholet (entrée par l’esplanade de la Médiathèque) :

  • Mars 1793 : Cholet et le soulèvement Vendéen, conférence de Pierre Gréau
  • 1793 : Mémoires de guerre d’un paysan vendéen, conférence de Jean-Yves Bouchaud
  • Entrée libre et gratuite

C’est devant le calvaire de l’ancien cimetière Saint-Pierre de Cholet (dans la rue Sadi Carnot) que le marquis de Beauvau, blessé lors de l’attaque de la ville par les insurgés, le 14 mars 1793, fut déposé. Il y agonisera toute la nuit.

En parallèle, l’exposition mobile du Souvenir Vendéen sera présentée dans la galerie de liaison de l’Hôtel de Ville de Cholet (entrée par l’esplanade de la Médiathèque), du 18 au 25 mars 2017, aux horaires d’ouverture de l’Hôtel de Ville (9h-18h).

Publié dans Actualités | Marqué avec | Laisser un commentaire

Randonnée au pays de Cathelineau, d’Elbée et Perdriau

Près d’une centaine de courageux marcheurs ont suivi hier, sous la pluie et dans la boue des chemins, le parcours proposé par l’Office de Tourisme de la Vallée de l’Èvre. Intitulée « au pays de Cathelineau, d’Elbée et Perdriau » cette randonnée était ponctuée d’évocations historiques, la plupart liées aux Guerres de Vendée. 

Randonnée sur les chemins du Pin-en-Mauges

Le ciel chargé de nuages ne laissait guère présager d’accalmie en ce début d’après-midi. Il était 14h et déjà une petite pluie s’invitait à cette randonnée. Ce rendez-vous annuel organisé depuis 2011 met à l’honneur des personnages qui ont marqué l’histoire des Mauges au temps de la Grand’Guerre de 93, comme Cathelineau, Stofflet, l’abbé Mongazon, d’Elbée, ou encore, en mars 2016, les persécutés des Guerres de Vendée. Le thème retenu cette année mettait en lumière des récits attachés à des fermes et des châteaux du pays entre Le Pin-en-Mauges, La Poitevinière et La Salle-et-Chapelle-Aubry. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Marqué avec , , , , , , , , , , | 2 commentaires