La Gaubretière célèbre le 225e anniversaire du Grand Massacre de 1794

Le Souvenir Vendéen et l’association La Gaubretière Terre d’Histoire se sont réunis mercredi dernier pour commémorer le Grand Massacre du 27 février 1794. Cette année, le lieu choisi pour la cérémonie fut particulièrement marqué par ce drame.


Vidéo de J.-C. Mênard

C’est en effet au Drillais, au bord de la route de La Gaubretière à Bazoges-en-Paillers, qu’une trentaine de participants se sont réunis. L’endroit jadis couvert d’un épais bocage servait de refuge aux habitants lorsqu’on sonnait l’alarme à l’approche des Bleus.

La végétation ne parvint pourtant pas à soustraire les malheureux à la traque des soldats du général Huché qui s’abattirent en nombre sur toute l’étendue de la paroisse, le jeudi 27 février 1794. Des centaines de Gaubretiérois furent massacrés ce jour-là, en particulier du côté du Drillais. Pour honorer leur mémoire, et celle de tous ceux qui périrent au cours de la Grande Guerre de 1793 à 1795, on érigea en 1912 un obélisque de granit orné d’un Sacré-Cœur peint en rouge.

Parmi la dizaine de lieux attachés à cette histoire à La Gaubretière, ce monument emblématique du Grand Massacre de 1794 a été choisi cette année pour la commémoration organisée par le Souvenir Vendéen et l’association La Gaubretière Terre d’Histoire.

Après une brève évocation historique de Jean-Pierre Rambaud sur la journée du 27 février 1794, le Père Jean-Adrien Ouedraogo, curé de la paroisse de Saint-Barthélémy-en-Tiffauges (qui comprend La Gaubretière), a animé de prières et de chants une cérémonie devant l’obélisque qu’il a béni.

Olivier du Boucheron, président du Souvenir Vendéen, a pris ensuite la parole pour rappeler que le caractère des gens de ce pays, mais aussi leur réussite actuelle, ne sont pas nés par hasard, « mais de la volonté de se relever de ce qu’il s’est passé il y a 225 ans », ajoutant qu’un des objectifs de l’association était de garder en nous la mémoire de ces événements pour mieux comprendre qui nous sommes.

Ce rassemblement s’est poursuivi au château de Landebaudière pour une conférence de Pierre Gréau sur Charles-Aymé de Royrand et l’armée du Centre, à laquelle La Gaubretière a fourni de nombreux combattants. Le verre de l’amitié offert par la municipalité a conclu cette soirée.

Rassemblement devant le monument du Drillais

Pierre Gréau devant l’obélisque du Drillais ; à ses côtés, le Père Ouedraogo, curé de la paroisse, et Alain Haubois, président de l’association La Gaubretière Terre d’Histoire

 

De gauche à droite : Pierre Gréau, vice-président du Souvenir Vendéen, Jean-Claude Giraud, maire de La Gaubretière, Olivier du Boucheron, président du Souvenir Vendéen, et Christian Mênard, correspondant de l’association pour le canton de Mortagne-sur-Sèvre

Le dépôt de gerbe des deux présidents d’association (photo J.-C. Mênard)

La gerbe de fleurs posée au pied de l’obélisque du Drillais

Jean-Pierre Rambaud et le Père Ouedraogo, curé de la paroisse, à la fin de la cérémonie



Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *