Au sommaire du n°284 de la Revue du Souvenir Vendéen

Le numéro d’automne de la Revue du Souvenir Vendéen est imprimé cette semaine pour un envoi aux adhérents la semaine prochaine, avec un sommaire qui fait la part belle aux jeunes historiens de l’association. 

La récente projection du film de Patrick Buisson, Les manants du roi, à La Roche-sur-Yon, a inspiré Olivier du Boucheron pour son éditorial intitulé : « Ce sont eux… » et dédié à ceux qui ont fait l’insurrection vendéenne. À noter que le film sera à nouveau projeté pour le Souvenir Vendéen, cette fois à Saint-Florent-le-Vieil, le 30 octobre prochain.

Dans la 2e partie de son article sur M. Hervé de La Bauche, curé de la Trinité de Machecoul, Daniel Garriou nous raconte le chemin de Croix de ce prêtre réfractaire dont le martyre s’acheva dans la première noyade en Loire à Nantes, le 16 novembre 1793. Nous connaissons le talent de ce chercheur pour l’avoir encore apprécié samedi dernier comme guide de notre journée à Machecoul et Fréligné.

Le marquis de La Rochejaquelein, le « Montagnard blanc »

Le deuxième article est signé d’un jeune historien prometteur, Arnaud Caleiras-Scuiller, qui a rédigé pour la Revue un résumé de son mémoire sur le marquis Henri de La Rochejaquelein, dont il a passé la soutenance avec succès au mois de juin.

Parmi les légitimistes, ce neveu de « Monsieur Henri » se distingua par un pragmatisme politique qui lui valut le ressentiment des partisans les plus irréductibles du mouvement, jusqu’au sein de sa propre famille. Il rejeta en effet la lutte armée qui ne pouvait conduire qu’à la guerre civile, préférant le combat parlementaire et l’utilisation des institutions pour « retremper la légitimité monarchique par le suffrage universel ». S’il ne fut pas suivi par son parti, ce brillant orateur et visionnaire perspicace eut cependant un rôle majeur au milieu d’un XIXe siècle en pleine effervescence.

Pierre de Bruc de Livernière à l’honneur

La perspective de la restauration de la tombe monumentale de Pierre de Bruc de Livernière, dans le cimetière de La Chapelle-Heulin, nous imposait d’en apprendre davantage sur ce personnage dont le nom, généralement mêlé à celui de son frère aîné, n’apparaît le plus souvent qu’au second plan des biographies de Charette, principalement lors de la paix de la Jaunaye, à laquelle il prit une part active.

Il fut pourtant un chef de premier plan au sein de la division du Loroux. Sa participation à de nombreuses batailles, les blessures qu’il y reçut, la perte de ses biens détruits par l’ennemi et ses séjours en prison témoignent de son engagement indéfectible pour la cause qu’il défendait. Notre adhérent Vincent Doré a rassemblé les éléments de cette vie de combat dans cet article bien documenté sur ce personnage peu connu.

Un été chargé en événements

Nous retrouvons Pierre de Bruc de Livernière dans la « Chronique » qui relate notre journée de printemps dans le Loroux, ainsi qu’André Ripoche à Bas-Briacé, l’abbé Charles Brillaud, curé insermenté de La Boissière et La Remaudière, sans oublier Bureau de La Bossardière surnommé « le Lion de La Boissière ». La rubrique rend également compte de l’hommage à Jacques Cathelineau, le 14 juillet à Saint-Florent-le-Vieil et Chaudron-en-Mauges ; de l’acquisition par le Souvenir Vendéen du fameux fichier de Jean Rigaudeau qui rassemble les notices de plus de 30.000 victimes vendéennes ; et des prochaines manifestations de la fin de cette année : la projection du film Les manants du roi à Saint-Florent-le-Vieil, le 30 octobre 2018 ; l’inauguration du martyrologe des Vendéens exécutés ou morts en prison aux Sables-d’Olonne, le 1er décembre 2018 ; la commémoration des massacres du Mans, le 16 décembre 2018.

Plusieurs sujets occupent les « Échos » : la Journée historique de Legé (le 30 juin), les Guerres de Vendée sur le Tour de France 2018, une menace sur les rues vendéennes, et notre présence sur les salons du livre.

Les rubriques des spécialistes

Nos « Chercheurs et Curieux » nous éclairent sur la vie et les faits d’armes de plusieurs personnages : Léopold de Cacqueray qui fit la Virée de Galerne et fut tué en mars 1795, Charles-René Ague de La Voûte qui périt quelques mois plus tard au combat de Saint-Cyr-en-Talmondais, et un dénommé Ménager, l’un des derniers fidèles de Charette cité par La Maraîchine normande.

Plusieurs ouvrages occupent la « Bibliographie » : la Petite histoire religieuse de la Vendée par J. Boureau, L. Charrier, C. Jeanneau et P.-Y. Legal ; l’Histoire d’une maison noble. La Favrière en Poitou, par Xavier Maudet ; La déportation des prêtres à Rochefort sous la Terreur, par Yves Blomme ; Montaigu. Tache bleue sur la Vendée blanche (1790-1796), par Armand Dabreteau ; Guillaume Barbarin, le grenadier de la Petite Église, la Révolution vécue par un prêtre insermenté, par Jean Chiron et Bernard Jaud.

Revue du Souvenir Vendéen n°284 (Automne 2018), 76 pages, tout en couleur

La Revue est envoyée aux adhérents du Souvenir Vendéen à raison de quatre numéros par an (voir les tarifs d’abonnement)

Ce contenu a été publié dans Vie de l'Association, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *