Qu’a-t-on découvert dans la Loire à Saint-Florent-le-Vieil en 2003-2005 ?

Le « Musée de la pêche et de la mer », aux Sables-d’Olonne, expose jusqu’au 30 septembre 2018 une partie des objets sortis de la Loire à Saint-Florent-le-Vieil lors des fouilles entreprises de 2003 à 2005 pour retrouver les canons des Vendéens. 

Michel Vrignaud, exceptionnel guide des découvertes maritimes aux Sables-d’Olonne

En 1988, René de Dreuzy, conservateur du Musée de Saint-Florent-le-Vieil, demanda à l’abbé Perraud, le célèbre radiesthésiste angevin, de localiser les canons vendéens jetés lors du passage de la Loire, le 18 octobre 1793. Le prêtre détermina deux endroits : l’un près de l’ancien gué, l’autre face à la rue Moret.

Début 2002, Yohann Boré, professeur d’histoire et membre de l’équipe du Musée de Saint-Florent, et Gilbert Cerisier, professeur de sciences, recontactèrent l’abbé Perraud qui confirma son diagnostic. Une première prospection fut conduite en septembre près du gué accessible en cette période de basses eaux, où des masses métalliques furent détectées dans les sédiments, entre 1,50 et 2 m de profondeur. 

Les recherches en Loire de 2003 à 2005

Des recherches de plus grandes ampleurs furent projetées l’année suivante. Jehan de Dreuzy, alors président du Souvenir Vendéen, s’impliqua dès le début dans ces recherches et lança une souscription au nom du Musée de Saint-Florent (1) pour financer les opérations qui se déroulèrent dans le bras de la Loire face à Saint-Florent-le-Vieil. 

Menée par les plongeurs de l’A.V.V.A.S. (Association vendéenne de Vidéo et d’Archéologie subaquatique), dirigée par Michel Rolland (2), la prospection eut lieu en août et septembre 2003 (3) à la hauteur de la rue Moret et sur le gué, sans donner de résultats pour les canons.

Les travaux reprirent en août 2004 (4), avec le soutien du Génie d’Angers, et se poursuivirent l’année suivante (5) avec un sondage de la grève à l’aplomb de la colonne de la duchesse d’Angoulême, mais ne permirent toujours pas de retrouver les canons vendéens. 

Des objets qui racontent l’histoire de Saint-Florent-le-Vieil

Ces recherches ne furent pas vaines cependant, car elles sortirent du lit de la Loire une quantité d’objets de toutes époques (gallo-romaine, normande, jusqu’aux XVIIe et XVIIIe siècles) : poteries de toutes formes, certaines demeurées intactes, objets en bois préservés dans le sable et la vase, ustensiles métalliques, etc.

Ces objets témoins de l’histoire de Saint-Florent-le-Vieil sont actuellement présentés dans l’exposition « 800 ans d’histoire maritime sablaise » visible jusqu’au 30 septembre 2018 au Château Saint-Clair des Sables-d’Olonne (Musée de la pêche et de la mer). Les vitrines se situent à l’étage, où sont rassemblées les découvertes de l’A.V.V.A.S. 

Exposition « 800 ans d’histoire maritime sablaise »
Musée de la pêche et de la mer, place Maraud à La Chaume
Jusqu’au 30 septembre 2018, tous les jours y compris les jours fériés
De 10h15 à 13h00 et de 15h00 à 18h00 
Tarif : 5 € (musée + tour d’Arundel), réduit 3 €

  1. Revue du Souvenir Vendéen n°221 (décembre 2002), p. 42.
  2. Avec la participation active de notre adhérent Michel Vrignaud, l’un des meilleurs spécialistes de l’archéologie sous-marine en Vendée, qui a réalisé une courte vidéo de cette fouille en Loire.
  3. Revue du Souvenir Vendéen n°224 (septembre 2003), pp. 38-40.
  4. Revue du Souvenir Vendéen n°229 (décembre 2004), pp. 42-43.
  5. Revue du Souvenir Vendéen n°232 (septembre 2005), p. 39.

Quelques photos des objets exposés : 

Vues sur la plage des Sables-d’Olonne et sur La Chaume, du haut de la Tour d’Arundel : 

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *