Au sommaire du n°283 de la Revue du Souvenir Vendéen

Actuellement en cours d’impression, le numéro d’été de la Revue du Souvenir Vendéen (n°283) sera livré aux adhérents la semaine prochaine. Des rivages de l’île de Noirmoutier au Mont des Alouettes, le sommaire bien fourni nous entraîne dans un beau périple à travers la Vendée. 

Dans son éditorial intitulé La bataille de la reconnaissance est implicitement gagnée, Olivier du Boucheron, président du Souvenir Vendéen, s’interroge sur le combat à poursuivre à présent et sur les pistes à explorer pour sensibiliser nos compatriotes aux événements dramatiques de 1793-1794.

Le naufrage de La Nymphe, victoire navale des Vendéens

Le premier article nous ouvre une page peu connue de l’histoire maritime des Guerres de Vendée : le naufrage de La Nymphe. Cette frégate comparable à L’Hermione, placée à la tête de la petite armada républicaine envoyée pour attaquer Noirmoutier alors aux mains des Vendéens, fut coulée au large de l’île le 30 décembre 1793.

Notre adhérent Michel Vrignaud, qui a participé comme plongeur à la découverte de l’épave au cours d’une plongée à l’été 2014, a retracé heure par heure, avec une précision d’horloger, chaque manœuvre du navire, chaque décision de son commandant François-Marie Pitot, et chaque phase du combat qui engloutit le navire dans la baie de Bourgneuf.

La seconde partie de l’article, tout aussi passionnante, nous plonge au large de l’île, pour retrouver le vestige de ce qui fut la seule victoire navale des Vendéens.

Le chemin de croix du curé de la Trinité de Machecoul

Nous pensions en avoir fini avec Étienne Gaschignard, cette figure de la Révolution à Machecoul, dont la biographie établie par notre adhérent Daniel Garriou et publiée dans deux numéros de la Revue (n°279 et n°280) nous a permis de comprendre comment la capitale du Pays de Retz est devenue révolutionnaire.

L’auteur ne nous a cependant pas tout révélé sur le rôle de ce personnage dans les événements qui ont marqué l’histoire de Machecoul à cette époque, en particulier sur sa relation conflictuelle avec M. Hervé de La Bauche, curé de la Trinité. C’est le sujet d’un nouvel article dont la 1re partie paraît dans ce numéro de la Revue.

Il est rare qu’on nous dépeigne avec autant de précision ce que fut la situation des prêtres confrontés au serment constitutionnel, aux intimidations, aux menaces, à la persécution.

Roulleau de La Roussière, défenseur de Louis XVI aux Tuileries

Dans la 3e partie de sa biographie d’Hippolyte Putod, « éphémère général vendéen », paru dans la Revue n°278, Paul Liguine mentionne à plusieurs reprises le nom de Roulleau de La Roussière, ce qui a suscité la question d’un lecteur à nos « Chercheurs et Curieux » pour avoir une brève biographie de ce personnage.

On pouvait compter sur Paul Liguine pour nous fournir une réponse plus que « brève », au point qu’il nous a paru qu’elle dépassait le cadre de la rubrique « Chercheurs et Curieux » et qu’elle méritait de constituer un article à part entière.

Nos lecteurs connaissent la qualité de son travail et l’ont exprimé à plusieurs reprises pour ses travaux sur La bataille de Pontorson, sur La tentative d’embarquement d’Avranches, et plus récemment sur Hippolyte Putod, éphémère général vendéen, dont il vient d’achever la rédaction.

La suite des fusillés de Chinon

Ouverte dans la Revue n°281, la liste des prisonniers vendéens transférés de Saumur à Chinon et fusillés sur place le 4 décembre 1793, que Jean Rigaudeau a constituée après des années de patientes recherches en archives, se poursuit pour la période du 25 au 29 octobre 1793.

Le 50e anniversaire de l’achèvement de la chapelle des Alouettes

La Chronique relate nos manifestations du printemps : l’hommage à Charette à Nantes et surtout le 50e anniversaire de l’achèvement de la chapelle des Alouettes.

Cet anniversaire déborde sur les Échos, dans un texte que Jean de La Varende avait consacré à cette chapelle en 1956. La rubrique présente d’autre part le nouveau film de Patrick Buisson, Les manants du roi, qui sera projeté pour le Souvenir Vendéen et ses amis le 2 octobre prochain, à l’I.C.E.S. de La Roche-sur-Yon. Après un article sur les noms vendéens de rues à Cholet, de prochaines dates sont annoncées : les Journées du Patrimoine au château de la Baronnière, qui seront animées sur le thème des Guerres de Vendée (15 au 16 septembre 2018), puis la Journée « Art & Histoire » à Haute-Goulaine (44) où l’association tiendra un stand.

Après avoir salué la mémoire de Jacques Hussenet qui a tant fait pour ouvrir à tous les archives des Guerres de Vendée, les « Chercheurs et Curieux » nous éclairent sur plusieurs familles marquées par la Révolution : les Rousteau dans le Pays de Retz, les Chabot du Bas-Poitou, mais aussi les frères Merlin de Thionville. Ils répondent également à l’énigme du portrait supposé de la duchesse de Berry au musée Fragonard.

La Bibliographie recense enfin le livre de François Giraud sur La Révolution française, histoire d’un échec, et celui de Jean-Clément Martin, La Terreur, Vérités et Légendes. Sans oublier les deux nouveaux fascicules du Souvenir Vendéen : Charles Aymé de Royrand et l’armée du Centre et Les Alouettes, haut lieu de la Vendée militaire.

Revue du Souvenir Vendéen n°283 (Été 2018), 76 pages, tout en couleur

La Revue est envoyée aux adhérents du Souvenir Vendéen à raison de quatre numéros par an (voir les tarifs d’abonnement

Ce contenu a été publié dans Vie de l'Association, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *