La Revue du Souvenir Vendéen n°281 arrive bientôt !

Le n°281 de la Revue du Souvenir Vendéen est prêt ! La maquette part chez l’imprimeur pour une livraison le 15 janvier. Ce numéro d’hiver sera aussitôt envoyé aux adhérents, avec une belle surprise en couverture… 

Ce numéro introduit la première partie de la remarquable étude de Jean Rigaudeau sur les fusillés de Chinon, qui fournit pour la première fois la liste la plus complète des victimes. Une plaque commémore ce massacre qui eut lieu le 4 décembre 1793 dans cette ville tourangelle, mais le bilan qu’elle affiche (271 prisonniers vendéens exécutés) est bien en dessous de la réalité.

Jean Rigaudeau est parti à la recherche de ces « fusillés de Chinon », écumant pendant 30 ans tous les fonds d’archives disponibles. À partir des 709 « rebelles » identifiés dans les prisons de Saumur, il a reconstitué le parcours qu’ils suivirent jusqu’à Bourges, en passant par Chinon où il a relevé les noms de 359 fusillés le 4 décembre 1793, sans compter ceux qui furent exécutés en chemin, ou après, sur la route de Chinon à Orléans, ou d’Orléans à Bourges.

Il a complété ce long martyrologe par des informations d’ordre familial. L’ampleur de ce travail ne nous permet pas de le publier en un seul numéro. Mais nous ne pouvons soustraire à nos lecteurs, passionnés d’histoire ou de généalogie, une partie des informations précieuses que renferment ces listes. Classées par date d’incarcération à Saumur, celles-ci révéleront quelques surprises, notamment sur les deux foyers d’où est issue une grande partie des victimes : d’un côté le Bressuirais, où d’anciens insurgés de la Saint-Louis (août 1792) ont été rattrapés par la reprise en mains du territoire par les républicains ; de l’autre la vallée du Layon, en première ligne sur la frontière de la Vendée militaire, particulièrement à Tigné et dans ses environs.

Dans la série articles consacrés aux écrivains du XIXe siècle, nous publions d’autre part la première partie d’un essai du Docteur Jean-Marie Rouillard sur Erckmann-Chatrian avec Michel Bastien en Vendée militaire. La vision historique de la guerre donnée par cet auteur prolifique, très connu et apprécié dans l’Est, et dans l’un de ses principaux « romans nationaux », l’Histoire d’un paysan, paraissait au Docteur Rouillard, en respect de la mémoire vendéenne, devoir être redressée. 

Ajoutons à cela, dans la Chronique et les Échos, un long compte rendu de notre journée d’automne à Couffé, Oudon, Champtoceaux, Drain, et au château de la Baronnière ; deux anniversaires : les 85 ans du Souvenir Vendéen et les 80 ans du Vendéen de Réal del Sarte ; et d’autres événements qui ont marqué la fin de l’automne, comme la randonnée équestre de La Vendée historique à cheval ou la conférence du général Richou sur René Bazin et la Vendée. 

Vous trouverez enfin, en pages centrales, le bon de participation à la journée d’assemblée générale à Saint-Amand-sur-Sèvre et Mauléon, ainsi qu’un bon d’adhésion pour l’année 2018. 

Revue du Souvenir Vendéen n°281 (Hiver 2017), 72 pages, tout en couleur 

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *