La nouvelle Croix Gravereau éclatante sous le soleil

Point d’orgue de notre journée de printemps, la découverte de la Croix Gravereau, dite aussi de la Guérinière, a impressionné les participants par l’ampleur et la qualité de la restauration. Le monument a pris de la hauteur et des couleurs, entre le blanc immaculé du calcaire de son piédestal et le rose tendre de sa croix en granit. 

La nouvelle Croix Gravereau à L’Oie

Les travaux ont été réalisés les deux semaines précédentes par l’entreprise Berson, de Largeasse (Deux-Sèvres). L’ancienne maçonnerie du piédestal, dont le ciment tombait en morceaux, a été remplacée par une nouvelle assise taillée dans de gros blocs de calcaire dur, formant un socle bien plus haut que le précédent. La croix a été conservée. Entièrement nettoyée, elle a révélé la couleur originelle de sa pierre, un granit rose de Saint-Macaire, dont les carrières aujourd’hui désaffectées ont permis la construction de nombreuses églises, chapelles et calvaires des Mauges.

La plaque inaugurée par le Souvenir Vendéen en 1950 est elle aussi méconnaissable. Tout oxydée il y a encore deux semaines, elle a changé sa couleur verte par un beau bronze rehaussé de lettres dorées.

Voici quelques photos prises ce matin qui permettent d’apprécier la qualité de cette restauration :

Le démontage du monument (30 mai 2017)

La pose de la croix

La croix Gravereau telle qu’elle apparaît aujourd’hui

La plaque restaurée, à la mémoire des gars de Royrand et de Sapinaud

La croix Gravereau avant les travaux : état du monument et de sa plaque

La victoire remportée ici par les Vendéens, le 19 mars 1793, donna son nom à la Guerre de Vendée

Le panneau signalétique à l’entrée du site de Gravereau

Mise à jour du 3 juillet 2017 – Notre vice-président Pierre Gréau nous informe que la restauration de la Croix Gravereau est à présent achevée : un double cœur vendéen, qui avait disparu depuis longtemps de l’ancien monument, a été replacé entre la croix et la plaque, comme on le voit sur la photo ci-dessous : 

La nouvelle Croix Gravereau a retrouvé son double cœur vendéen.

Ce contenu a été publié dans Vie de l'Association, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *