« Grâce aux prisonniers ! » L’exposition Bonchamps et David d’Angers à Saint Florent-le-Vieil

L’exposition « Grâce aux prisonniers ! » Bonchamps et David d’Angers – Lumière sur un chef-d’œuvre a ouvert ses portes samedi dans l’abbaye de Saint-Florent-le-Vieil. Notre adhérent Patrick Garreau, présent à son inauguration, en a commenté la visite. Voici quelques extraits de son article qui paraîtra dans le n° 279 de la Revue. 

Cette exposition a été organisée par l’association nantaise « Les Anneaux de la Mémoire » avec le concours de la Région des Pays de la Loire, de nombreuses communes, de plusieurs musées et d’associations d’histoire locale, dont le Souvenir Vendéen et celle du Musée des Guerres de Vendée de Saint-Florent-le-Vieil […]

Presque toute l’exposition est présentée dans une grande salle de l’abbaye. Elle se compose de plusieurs grands panneaux historiques chronologiques ou thématiques, illustrés et complétés par des petits tableaux de notes explicatives, par des documents, des présentations sur écran, des expositions d’objets. L’ensemble est très intéressant et pédagogique, ce qui sera une bonne chose pour tous les jeunes visiteurs.

Il y a ainsi :

1° Une présentation des événements de la convocation des États généraux jusqu’à la levée en masse, montrant bien les causes du mécontentement de la population, les attaques contre l’Église et la chute de la monarchie (chute qui commence à Varennes dans une note explicative peu claire). Il est intéressant de voir un billet où un prêtre prête serment et un autre où un prêtre refuse ; il y a aussi un cahier de doléances et des assignats.

2° Un grand panneau en trois parties présentant la Guerre de Vendée des débuts du soulèvement jusqu’à l’exécution de Charette : une carte de la Vendée militaire et une douzaine de notes explicatives donnent une bonne information historique […] On peut noter qu’il est bien indiqué que, pour les Vendéens, la défense de la religion est primordiale. Enfin, les Colonnes infernales sont bien présentées.

[…]

7° Ensuite, ce sont les « pardons » ou « grâces » accordés par les Vendéens. On peut prendre des écouteurs pour entendre le témoignage de Madame de Bonchamps sur l’ordre donné par son mari. À côté, le témoignage de Mocquereau de La Barre est exposé : cet officier républicain qui bénéficia de la grâce de Bonchamps et signa ensuite la pétition initiée par Haudaudine pour demander la grâce de Madame de Bonchamps (pétition dont un original est exposé). Il y a cependant un tableau sur Pierre-Louis David et son fils Pierre-Jean David mettant en doute leur présence à Saint-Florent le 18 octobre 1793 ; c’est là un débat mal venu dans cette exposition : si David d’Angers a menti, ce que nous ne croyons pas du tout, alors il n’a pas agi par reconnaissance et esprit de réconciliation, mais pour flatter le pouvoir en place !

8° La genèse du monument honorant Bonchamps est exposée avec des lettres de M. de Bouillé (gendre de Bonchamps) et de David d’Angers […]

10° Deux petits panneaux reviennent sur la grâce de Bonchamps et on peut, là aussi, prendre des écouteurs pour entendre le passage du carnet de David d’Angers où il atteste de sa présence et de celle de son père à Saint-Florent. Il est dommage que deux notes semblent remettre en cause la parole de David d’Angers sous prétexte que son témoignage aurait été tardif […]

Dans une autre salle de l’abbaye est reconstitué un petit intérieur où aurait pu travailler David d’Angers, avec ses esquisses pour ce monument, quelques plâtres, ses croquis de combattants vendéens, quelques outils et objets particuliers.

Nous avons vraiment là une belle exposition qui sert la cause vendéenne

Certains pourront discuter certaines présentations, regretter certains raccourcis, mais nous avons vraiment là une belle exposition qui sert la cause vendéenne. Nous la recommandons vivement à nos adhérents qui vont se déplacer le long de la Loire cet été ; ils pourront en même temps, à 200 m de là, visiter le Musée d’histoire locale et des Guerres de Vendée de Saint-Florent.

Patrick Garreau

L’exposition « Grâce aux prisonniers ! » Bonchamps et David d’Angers – Lumière sur un chef-d’œuvre est présentée dans l’abbaye de Saint-Florent-le-Vieil du 10 juin au 17 septembre 2017. L’entrée est gratuite.

Jours et horaires d’ouverture :

  • En juin et septembre, le samedi et le dimanche de 14h00 à 19h00
  • En juillet et août, du mercredi au dimanche de 14h00 à 19h00
  • Le dimanche 17 septembre (Journée du Patrimoine) de 10h00 à 19h00

À noter qu’en marge de cette exposition, Madame Anne Rolland-Boulestreau donnera une conférence sur le thème : Loire et pacification, 1794-1795, le vendredi 30 juin 2017, à 18h30, à l’espace culturel de Varades (44)


Le journal Ouest-France a publié dans son édition du vendredi 9 juin 2017 un long article présentant cette exposition :

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *