Les familles de Charette et La Rochejaquelein à l’honneur de la Revue du Souvenir Vendéen n°277

Le dynamisme du Souvenir Vendéen est à l’œuvre dans la nouvelle livraison de la Revue, grâce à de jeunes historiens adhérents de notre association, comme Patrick Avrillas (Le panache de Louis de La Rochejaquelein) et Vincent Doré (Les frères Charette de La Colinière), mais aussi grâce aux nombreuses activités qui nous animent tout au long de l’année. 

L’éditorial de notre président Michel Chatry répond à une question qui agite les milieux vendéens et chouans depuis de longs mois : « Que vont devenir les ossements des 154 victimes exhumées du Mans ? » Prenant le recul nécessaire pour dépasser les querelles et les crispations, il apporte sa réflexion pour que ces victimes des combats de 1793 trouvent enfin le repos.

Plusieurs articles aussi bien documentés qu’illustrés combleront les amateurs d’histoire : le premier, de Patrick Avrillas, sur les dernières années de Louis de La Rochejaquelein et son rôle dans la Première Restauration en 1814 ; le second de José Cardinaud, sur les victimes de la Révolution à Chaudron-en-Mauges dont l’auteur, historien de la commune, a établi la liste la plus complète ; le troisième sur la suite du « Précis des opérations militaires du chevalier Guerry de La Fortinière » qui, après Noirmoutier, nous entraîne dans le Marais breton jusqu’en 1794 ; le dernier et non le moindre, de Vincent Doré, sur la famille Charette de La Colinière, apparentée au chevalier de Charette, et qui paya un lourd tribut en vies humaines pendant la Révolution et les Guerres de Vendée.

En rappel de l’éditorial, la Chronique relate la marche du souvenir, que nous avons suivie dans les rues du Vieux Mans le 11 décembre 2016, et l’hommage que nous avons rendu aux victimes des massacres du 13 décembre 1793. On y découvre également une nouvelle restauration de plaque, celle de Pierre Bibard à Saint-Laurent-sur-Sèvre.

Les Échos évoquent plusieurs sujets d’actualité de ces derniers mois, comme la création d’une nouvelle association, « La Vendée historique à cheval », la canonisation d’un jeune héros de la Cristiada, tué en haine de la Foi, ou encore la messe annuelle en mémoire des Martyrs d’Avrillé.

La millième question de Chercheurs et Curieux

Nos Chercheurs et Curieux apportent de nouveaux éclaircissements sur la mort du général Joly en juin 1794 ; sur la question de l’itinéraire suivi par les Vendéens pendant la Virée de Galerne ; et sur la place de Cholet comme épicentre de la Vendée militaire, alors que cette ville était réputée « patriote ». De nouvelles questions sont lancées, et notamment la millième depuis que la rubrique existe (cela fait 36 ans !). Celle-ci porte sur une citation de Westermann, reproduite à l’envi par la plupart des historiens, bien qu’on en ignore la source. Les Chercheurs et Curieux en ont peut-être trouvé la clef…

La Bibliographie propose enfin la recension de plusieurs ouvrages qui ont retenu l’attention de nos lecteurs : Mon enfance vendéenne, par Pierre Thibaudeau (Pays et Terroirs), dont on lira avec intérêt le chapitre sur la grande fête en l’honneur de Charette, le 4 septembre 1938, au château de Fonteclose ; l’Histoire générale de la Chouannerie, par Anne Bernet (Perrin) ; La Vendée créole, la chouannerie en Martinique, par Odile de Lacoste Lareymondie (Via Romana) ; La Guerre de Vendée, par Hervé Retureau (Geste Éditions) ; Le Lys blanc et Mariage républicain, par François Cérésa (Éditions de l’Archipel).

Revue du Souvenir Vendéen n°277, 72 pages couleurs, 8 €

Ce contenu a été publié dans Vie de l'Association, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *