25 mars, se souvenir des Guerres de Vendée en forêt de Vezins

Le journal Ouest-France a rendu compte du rassemblement organisé au cœur de la forêt de Vezins par le Souvenir Vendéen et l’association Yzernay Patrimoine, afin de commémorer le massacre perpétré le 25 mars 1794 par les soldats des Colonnes infernales à l’encontre des habitants réfugiés en ce lieu. Une conférence sur les Mémoires de guerre d’un paysan vendéen a complété cette manifestation historique.

Le Dr Baguenier Desormeaux lisant une prière à l’entrée de l’oratoire du Cimetière des Martyrs

Chaque année, le 25 mars est une date historique pour les habitants du bocage de la Vendée militaire, qui s’étendait alors jusqu’à la Loire en passant par les Mauges. Perpétré lors des Guerres de Vendée, le massacre de l’hôpital du général Stofflet (1 500 à 2 000 morts) dans la forêt de Vezins, reste gravé dans les mémoires.

Samedi, un temps de recueillement a eu lieu au Cimetière des Martyrs avec l’association du Souvenir vendéen et l’association du patrimoine d’Yzernay. Un descendant du chirurgien Baguenier Desormeaux, intervenant à l’hôpital Stofflet, était présent.

Ce jour de souvenir a été aussi l’occasion, pour Jean-Yves Bouchaud, de présenter son dernier roman, Mémoires de guerre d’un paysan vendéen. « Avant d’écrire mon roman historique, j’ai voulu comprendre le contexte de l’époque 1789-1793 qui a poussé mon aïeul, Jean Bouchaud, paysan à Saint-Crespin-sur-Moine, à s’engouffrer dans cette bataille. J’ai consulté de nombreux écrits pour rester le plus vrai possible. Mais je ne suis pas historien. Je me suis octroyé quelques libertés. »

Basé sur des faits relatés dans les mémoires de guerre et sur des personnages réels, ce roman historique aborde humainement et crûment l’histoire de Français du bocage qui, voulant défendre leur liberté, se retrouveront emportés par un vent de terreur soufflé par la capitale.

Le parcours de Jean Bouchaud a été sans doute aussi celui de paysans d’Yzernay ou des environs.

Article de Ouest-France, édition de Cholet, mardi 28 mars 2017

À l’entrée de la chapelle, Henri Baguenier Desormeaux (descendant du chirurgien de l’hôpital de Stofflet), Jean-Yves Bouchaud (auteur des Mémoires de guerre d’un paysan vendéen), Marie-Alix de Rengervé (administratrice du Souvenir Vendéen) et Michel Chatry (président du Souvenir Vendéen)

Une partie de l’assistance dans la forêt de Vezins

Le dépôt de gerbe dans la chapelle, avec Françoise Supiot (Yzernay Patrimoine) et Marie-Alix de Rengervé (le Souvenir Vendéen)

Ce contenu a été publié dans Vie de l'Association, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *