Au sommaire de la Revue du Souvenir Vendéen n° 275

Le Souvenir Vendéen envoie cette semaine à ses adhérents un nouveau numéro de sa Revue, toujours très dense en informations. On y remarque notamment un article extrêmement fouillé sur Hippolyte Putod, éphémère général de l’armée vendéenne.

Revue du Souvenir Vendeen n°275Après un éditorial de Michel Chatry, président du Souvenir Vendéen, dédié aux nouveaux moyens de communication de l’association avec ses adhérents, plusieurs articles historiques sont proposés au lecteur :

Nous avons découvert dans le n° 272 de la Revue (novembre 2015), la première partie de l’étude que notre adhérent Paul Liguine a consacrée à Hippolyte Putod, ce médecin de Fougères qui serait resté dans l’ombre si Madame de La Rochejaquelein ne l’avait cité dans ses Mémoires. Balayant les erreurs et les contre-vérités que ses biographes ont infligées à ce personnage méconnu, ce portrait remarquablement documenté déborde la brève carrière de cet « éphémère général » dans la grande Armée catholique et royale, en embrassant tout son cadre de vie à la fin du XVIIIe siècle. Après sa jeunesse en Franche-Comté, nous reprenons en Bretagne le fil de son existence bientôt agitée par les premières années de la Révolution, qui le voient capitaine de la garde nationale de Fougères à la fête de la Fédération et remarqué en ce 14 juillet 1790 par Louis XVI, puis militant royaliste trempant probablement en 1791 dans la conjuration La Rouërie.

Le 16 octobre 2015, notre section Ile-de-France avait invité notre adhérent le général Jacques Richou, arrière-petit-fils de l’académicien français René Bazin, pour un exposé passionnant sur la Vendée dans la vie et dans l’œuvre de son bisaïeul. Nous en publions dans ce numéro de la Revue le résumé, assorti de notes et d’illustrations.

Nous retrouvons ensuite le dernier épisode du feuilleton « La guerre d’un Paydret », cet étonnant journal d’un combattant vendéen de Saint-Viaud, dans le Pays de Retz, tel qu’il a été imaginé avec une saisissante authenticité par notre adhérent et auteur Fabian de Montjoye.

La Chronique du Souvenir Vendéen rend compte de nos nombreuses activités de l’été : la journée de printemps sur la côte vendéenne (4 juin), l’inauguration de la chapelle des Martyrs restaurée de Saint-Laurent-des-Autels (4 juin également), la commémoration Cathelineau à Saint-Florent-le-Vieil (14 juillet) et la restauration de la plaque en mémoire de l’abbé Nicolas à Saint-Christophe-du-Bois/Mortagne-sur-Sèvre. La rubrique s’achève avec le programme de nos prochaines manifestations, en particulier la commémoration des Massacres du Mans, et avec le carnet familial.

Les autres événements sont développés dans les Échos du Souvenir Vendéen : deux colloques auxquels plusieurs de nos adhérents ont participé : Le Sacré-Coeur et la Vendée à l’I.C.E.S. de La Roche-sur-Yon et Re-découvrir René Bazin à Angers ; la 22e journée historique de Legé (25 juin) ; une excursion en forêt de Vezins (5 juillet) ; et le pèlerinage du diocèse de La Rochelle et Saintes à l’île Madame (23 août).

La rubrique Chercheurs et Curieux nous éclaire sur la mort de Joly, « le mal aimé de la Grande Guerre de Vendée » selon l’un de ses biographes ; sur les frères Barbier du Doré, combattants de la Légitimité ; sur Tite Couhé de Lusignan, dont la vie et la carrière militaire avaient été évoquées à l’occasion de la restauration de la Croix de la Belle à Amailloux ; et sur Jean Dandurand dont l’« acte de bravoure » avait déjà fait l’objet d’un article de la rubrique. On trouvera enfin la réponse à la question : « La marquise de La Rochejaquelein est-elle moins pensionnée que la sœur de Robespierre ? », comme on le lit dans le livre La Vendée des Cent-Jours de Jean-François Chiappe.

La Bibliographie offre plusieurs pages au n° 26 du Figaro Histoire très remarqué cet été pour son important dossier de près de 60 pages entièrement consacré à la Vendée, l’épopée des géants. On y lira aussi une analyse critique de l’article de Dominique Gautron publié dans Écrits d’Ouest (2015) : La mortalité des soldats de la République en Vendée départementale (mars 1793-septembre 1796). La rubrique s’achève avec le livret sur Le champ de bataille des Mathes, un lieu de mémoire à Saint-Hilaire-de-Riez, qui fait le lien avec notre journée de printemps présentée dans la Chronique.

Revue du Souvenir Vendéen n° 275 (Été 2016), 72 pages, 8 €

Henri de La Rochejaquelein

Détail de la couverture : un vitrail inédit d’Henri de La Rochejaquelein

Ce contenu a été publié dans Vie de l'Association, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *