Deux chefs vendéens dans les rues de Vertou

Lors de sa réunion du 29 septembre 2016, le conseil municipal de Vertou a attribué les noms de deux chefs vendéens à de nouvelles voies desservant le lieu-dit de la Bretonnière : Lyrot de La Patouillère et Blondin d’Esigny.

lyrot-de-la-patouillere

L’activité du Souvenir Vendéen entre Nantes et le Loroux n’est pas étrangère à ce choix. C’est d’ailleurs là, à Saint-Sébastien-sur-Loire et Vertou, que s’était déroulée notre journée d’assemblée générale le 14 février 2015. À cette occasion, nous avions inauguré un rond-point « François Jean Hervé Lyrot, 1732-1793 » (illustration ci-dessus), aux côtés de MM. Joël Guerriau et Laurent Turquois, maire et 1er adjoint de la commune de Saint-Sébastien.

À présent c’est au tour de Vertou de rendre hommage à ce valeureux chef vendéen du Loroux, mais aussi à l’un de ses officiers, Blondin d’Esigny, ou plutôt à deux, car le père et le fils combattirent dans cette division et furent tous les deux guillotinés à Nantes le 20 janvier 1794.

Ajoutons qu’une autre voie portera le nom de Jean-Michel Beysser, général républicain engagé en Vendée en 1793… et guillotiné lui aussi en 1794.

Merci à Charles pour son efficacité !

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Deux chefs vendéens dans les rues de Vertou

  1. Charles COYAC dit :

    Merci à Nicolas pour son excellent travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *