27 février, le Grand Massacre de La Gaubretière

Le 27 février à La Gaubretière est devenu pour le Souvenir Vendéen un rendez-vous annuel dans le cycle d’hommages aux victimes des Colonnes infernales. Organisée en partenariat avec l’association « La Gaubretière Terre d’Histoire », la cérémonie s’est déroulée hier à la Louatière, devant l’un des lieux de mémoire des Guerres de Vendée dans cette commune martyre.

La Gaubretiere – Souvenir Vendeen

Devant la plaque de la Louatière (de gauche à droite) : Jean-Pierre Rambaud (administrateur du Souvenir Vendéen), Jean-Claude Giraud (maire de La Gaubretière), Michel Chatry (président du Souvenir Vendéen), Guillaume Jean (conseiller départemental du canton de Mortagne-sur-Sèvre), Sandra Guérin (présidente de La Gaubretière Terre d’Histoire) et Christian Mênard (administrateur du Souvenir Vendéen et correspondant de l’association pour le canton de Mortagne-sur-Sèvre)

Nous étions plus nombreux que l’an passé au logis de la Touche, pour commémorer le Grand Massacre du 27 février 1794. Les représentants des associations du Souvenir Vendéen et de La Gaubretière Terre d’Histoire, mais aussi des Gaubretiérois respectueux de leurs aïeux, se sont rassemblés hier à 17h à l’endroit où s’élevait naguère le logis de la Louatière, à l’arrière de l’église. Sur un mur de pierres élevé récemment en bordure de route, une plaque a été dévoilée à la mémoire de Renée de La Boucherie, son épouse Louise Rouault et sa cousine François de La Boucherie, tués ici de façon atroce par les soldats de la colonne infernale du général Huché.

Après un bref historique des événements, cette plaque de marbre blanc a été bénie par l’abbé Jean-Paul Mothais, curé de la paroisse, dont les paroles extraites de l’Évangile de Saint-Luc ont souligné avec beaucoup de justesse le sens du sacrifice de nos ancêtres vendéens. Le froid mordant du vent d’hiver nous a rappelé lui aussi ce que ces derniers ont enduré il y a 222 ans.

Après le dépôt de notre gerbe d’œillets blancs et rouges dessinant un Sacré-Cœur, notre cortège s’est porté quelques centaines de mètres plus bas dans la rue vers une salle où les présidents des associations et les élus locaux ont prononcé quelques mots, à la suite de l’évocation historique de Jean-Pierre Rambaud sur le Grand Massacre du 27 février 1794.

Sandra Guérin, la jeune et dynamique présidente de La Gaubretière Terre d’Histoire, a remercié le Souvenir Vendéen pour les nombreuses actions que cette association a mené ici depuis tant d’années. Elle a insisté d’autre part sur l’indispensable devoir de mémoire pour honorer les innocents qui périrent à cette époque et dont les souffrances trouvent un écho dans notre actualité. Michel Chatry l’a remerciée, en nous rappelant qu’il tenait à ce que le Souvenir Vendéen associe à ses manifestations les associations d’histoire locale, ainsi que les élus.

Le maire Jean-Claude Giraud nous a d’ailleurs dit sa fierté de participer aux travaux de La Gaubretière Terre d’Histoire, rappelant pour nos futures commémorations que « trois semaines avant, le 4 février dans l’église de La Gaubretière, il y a eu aussi un autre massacre ».

Guillaume Jean, conseiller départemental, a conclu ces allocutions en appuyant sur le rôle des plaques et monuments du Souvenir Vendéen, « vrais relais de mémoire ». Lui aussi s’est projeté dans l’actualité en nous alertant sur les enjeux de transmission de cette mémoire, comme plus généralement de la connaissance mise à mal par un certain dogmatisme ; mais aussi sur le martyre des Chrétiens d’Orient, auquel nous, Vendéens, ne pouvons pas ne pas être sensibles. Guillaume Jean a achevé son propos par un hommage mérité au Souvenir Vendéen, association « remarquable par sa longévité et bien sûr par la richesse de son travail », dont il a apprécié l’exposition mobile, si utile pour diffuser cette mémoire auprès de toutes les générations.

Cette exposition était déployée dans une salle voisine, là où Anne Rolland-Boulestreau, maître de conférences à l’Université Catholique de l’Ouest (Angers) nous a livré un exposé très riche d’enseignements sur les Colonnes infernales analysées au travers des sources républicaines puisées au Service Historique de la Défense de Vincennes. Nous aurons certainement d’autres occasions pour en écouter de nouveaux développements lors de prochaines manifestations du Souvenir Vendéen.


Quelques images de la cérémonie à la Louatière :

La Gaubretiere – Souvenir Vendeen 1

À la Louatière, au cœur du bourg de La Gaubretière

La Gaubretiere – Souvenir Vendeen 2

Le dévoilement de la plaque de la Louatière

La Gaubretiere – Souvenir Vendeen 3

La bénédiction de la plaque par M. l’abbé Jean-Paul Mothais (à droite, aux côtés de Sandra Guérin et Guillaume Jean)

La Gaubretiere – Souvenir Vendeen 4

Le dépôt de la gerbe du Souvenir Vendéen

La Gaubretiere – Souvenir Vendeen 5

Michel Chatry (Le Souvenir Vendéen) et Sandra Guérin (La Gaubretière Terre d’Histoire)

La Gaubretiere – Souvenir Vendeen 6

Un Sacré-Cœur d’œillets blancs et rouges en mémoire de nos Martyrs

Retrouvez d’autres photos et des vidéos de cette manifestation sur la page Facebook du Souvenir Vendéen !

Ce contenu a été publié dans Vie de l'Association, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 27 février, le Grand Massacre de La Gaubretière

  1. Desmars dit :

    Beau reportage, très complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *